thibeault gibbs entete

 

            La France à la fin du XIXe Siècle n’offrait guère d’alternative

aux hommes désireux de se raser.


          A cette époque , les Américains et les Anglais étaient légèrement en avance sur les français, car ils commercialisaient déjà le savon à barbe. A Londres, la firme Gibbs qui fabriquait et diffusait avec succès ce produit et beaucoup d’autres, avait obtenu le titre de « fournisseur Breveté de la cour Royale d’Angleterre »

 

 

C’est à partir de 1906 que Lucien Allègre et Pierre Thibaud importèrent les produits Gibbs en France . il y avait le fameux savon au «  Cold Cream » ; le « Stick Métal n° 50 » ; le « Shaving Cake » ; « le Marine Soap » ; le «  motor soap »; le « Kura Soap ». Il avait enfin les séries Crème de Lys, Violettes Royales ou Midinettes ainsi que le savon des houris.

Bien entendu , ces produits typiquement GIBBS 0184anglais étaient nouveaux et quasiment inconnus sur le territoire français. Il fallu donc créer à la fois le besoin et la demande en utilisant les ressources de la publicité, tout en essayant d’adapter la production au goûts de notre pays. «  A cette époque » on portait encore les grosses moustaches, souvent la barbe. On se rasait encore , avec un bol à barbe, une poudre de savon et le vieux modèle de rasoir. Comme c’était désagréable, difficile et parfois dangereux, beaucoup de gens  se faisaient raser. Dans les campagnes et les petites villes, pour tous les travailleurs qui ne se faisaient raser qu’une ou deux fois par semaine, il existait un système d’abonnements fort répandu. La naissance à peu près  simultanée de rasoir américain et du savon à barbe a eu des conséquences curieuses et certaines pour l’esthétique. Ils ont mis à disposition du public le moyen d’adoucir une corvée insupportable , de se passer d’intermédiaire et en même temps de réaliser une économie appréciable de temps et d’argent. On comprend ainsi  le succès publicitaire qui est restée dans Le Monde illustré du 14 avril 1906 publia la toute première  annonce publicitaire Gibbs. Comme il était courant, à cette époque , de faire appel à des personnages célèbres pour vanter les mérites  de tel ou tel produit, c’est Coquelin Cadet , comédien de l’ Académie française , qui immortalisa le slogan :   « Avec le savon Gibbs , se raser devient un plaisir »

Il fallut modifier la présentation anglaise du savon  à barbe , notamment en créant un étui métallique peint en vert, dont les textes en lettres dorées étaient écrits en anglais d’un côté et en français de l’autre. C’ est étuis , fabriqués d’abord en hollande, étaient ensuite acheminés par bateau jusqu'à Londres d’ou ils revenaient conditionnés et prêts pour la vente. En 1911 fut introduit le « shaving Bowl ».

Le 20 novembre 1909, Pierre Thibaud et Maurice de Mabre signaient les actes constitutifs de la société Pierre Thibaud et Cie . Cette entreprise devait avoir pour vocation de diffuser en France , en Europe et  dans toutes les colonies françaises, les savons à barbe, fabriqués  par l’une des plus veilles savonneries anglaises, la maison D. et W. Gibbs Ltd, dont les origines remontaient à 1712.

De tous les produits Gibbs de cette époque, le savon à barbe était sans aucun doute l’élément le plus original, car il remplaçait avantageusement les poudres  habituelles. D’autre part ce produit révolutionnaire, associé au rasoir de surêté récemment importé d’Amérique, transformait en un geste quotidien, un acte considéré comme une corvée laissée le plus souvent aux barbiers.

Pour favoriser les ventes on offrait aux clients autant de petit savons à barbe qu’ils en achetaient de grands. On fit réaliser des portes cartes, des glaces de poche et des crayons marqué au nom de la firme. En 1910 , Maurice de Madre en visite à Vienne , fut confronté avec le monde de la contrefaçon . C‘ est après cet incident que fut décidé le dépôt  de la marque et les modèles de produits. On déposa donc la marque « Gibbs » le 14 septembre 1910. Le savon à barbe était devenu l’article principal de la maison, mais il s’adressait à une clientèle restreinte.

La firme s’appliquait à personnaliser son image de marque. le logo Gibbs qui avait fait  sa première  apparition dans la presse en avril 1921 avait été repris comme élément de décoration. On le trouvait partout dans le dessin des lampadaires , sur les barreaux des fenêtre et surtout les véhicules de l’entreprise. L’ année 1923 fut une date importante dans l’histoire de l’entreprise, car la mise  en route de l’usine de saint Denis  avait enfin permis  la fabrication des produits Gibbs sur le sol national.

Les années trente virent la naissance des lames de rasoir mais elles furent surtout marquées par la création de toute une gamme de produits pour le rasage ; les étuis à savon à barbe proposés dans la même gamme de couleurs auquel était joint un ensemble comprenant le tout premier rasoir Gibbs et son étui à lames de rasoir.

La société possédait maintenant de nombreuses «  maisons, dépôts et agents » en France et dans les colonies, ainsi qu’à l’étranger.

Après soixante année de bons et loyaux services, Saint Denis  ne pouvait plus être à la pointe du progrès. Il devenait nécessaire d’envisager la construction d’un nouveau site de production dans une petite localité à quelques quatre vingt kilomètre de Paris que fut choisi, en mai 1987 la nouvelle unité de production de l’entreprise « ELIDA GIBBS »

 

En 1924 naissance " Le courrier de GIBBS " le mensuel de l'entreprise

 

journal courrier de gibbs 2

 voici quelques numeros paru entre 1930 et 1936

 

journal courrier de gibbs 1                                                                         1931                                                                               gibbs 1931 12-5 lame gibbs

 gibbs 1931 12-5 concours de vitrine

gibbs 1931 15-10.creme savonneuse

gibbs 1931 15-10.resultat du concours de vitrine

 

 

gibbs 1931 15-11 agenda

 

gibbs 1931 15-11 gibbs exposegibbs 1931 15-11 visite des agents d italie

gibbs 1931 15-2 cette année fait l'education du public

gibbs 1931 15-6 colonie de vacances

 

  gibbs 1931 15-6 la lame gibbs

 

 

 gibbs 1933 15-3 les oeuvres sociale

 

      

gibbs 1932 15-2 au guatemala

1932

 gibbs 1932 15-3 nos usines de la plaine st denis

 

 

 gibbs 1932 15-4 avec les produits gibbs

 

 

gibbs 1932 15-3 nos usines de la plaine st denis.2

 

 gibbs 1932 15-4 rajeunit le savon a barbe

 

 

gibbs 1932 15-2 pub 1

 

gibbs 1932 15-2 pub 2

 

 

 

gibbs 1932 15-2 pub 3

 

 

 

gibbs 1932 15-2 pub 4

 

 

 

Les tickets de rationnement

rationnement gibbs savon 1

rationnement gibbs savon 2

 

 

 

rationnement gibbs savon 4

 

 

 

 

rationnement gibbs savon 3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D’après mes renseignements obtenue, le savon a barbe ou la crème à raser a été distribuée aux consommateurs masculins de + de 18 ans :

 -          de novembre 1940 à juin 1942 au moyen du ticket n° 3  de la carte de savon

 -         de juillet 1942 à septembre 1947 par les mairies au moyen d’un ticket de « savon à barbe » portant également le n°3

Le savon à barbe a été mis en vente libre à partir d’octobre 1947

La distribution des rations a varié, au cours de ces années, pour une durée de 4 à 6 mois

En principe, elle était de :

-         1 savon a barbe

-         Ou 80gr. de crème à raser mousseuse

-         Ou de 200gr. de crème à raser sans blaireau

Si c’est infos ne son pas correct veuillez me les communiqué SVP

 

Quelques publicité

carnet de timbre 1

carnet de timbre 3

 

carte postale gibbs 1

carte postale gibbs 2

 

carte postale gibbs 3

carte postale gibbs 4

 

ebauche imrimerie gibbs 1

 

gibbs 004

presentoir 2presentoire 1

 

 

tarif lame de rasoir 1944-copie-1

 

 

Retour à l'accueil